Les bienfaits des comptines

Parmi les nombreuses questions que se posent les parents sur le développement de leur enfant, il y en a une qui revient souvent : quels sont les bienfaits des chants, des comptines et des chansons sur l'apprentissages des jeunes enfants?

La découverte du rythme par les comptines et les chansons


C'est entre 9 et 12 mois que l'éveil corporel du bébé prend son importance, dès qu'il commence à se tenir en posture assise. A ce moment là, il associe un son avec une syllabe et il prend conscience que les syllabes forment des mots auxquels nous pouvons associer un rythme. Par exemple, lorsqu'on bat des pieds ou des mains sur les derniers mots d'un vers d'une chanson.

Vers 15 mois, votre enfant va apprendre à taper des mains et il s’intéressera de plus en plus au rythme puis il découvrira qu'il peut les reproduire via des objets de son entourage tels qu'une cuillère, un trousseau de clés ou une feuille de papier.

Il est également important de la part des parents de faire remarquer à son enfant les bruits et sons du quotidien: une sonnette d'appartement, le bruit d'une horloge. Ainsi, l'enfant va commencer par associer un son avec un objet. C'est le début de la mémorisation par l'ouïe.

Il est déconseillé de focaliser l'attention de son enfant sur un écran avant 9 mois car le développement psychomoteur est prioritaire à cet âge. En revanche, rien ne vous empêche de diffuser de la musique douce dans la pièce où bébé est réveillé. Les berceuses apaisent ses pleurs et habituent son ouïe aux vocalises et intonations.

La découverte du langage


A partir de 18 mois, l'enfant va petit à petit associer des images à des mots. A ce titre, les comptines sont un formidable outil qui permet à l'enfant de mémoriser une quantité impressionnante de mots (à cet âge le cerveau est comme une éponge, capable d'absorber une grande quantité d'information et de les mémoriser). Par jeu, il va tenter de reproduire ses sons. Au départ, il va seulement imiter des sons simples comme des bruits d'animaux, puis de plus en plus complexes jusqu'à prononcer ses premiers mots : PAPA ! 

L'importance du chant 


Le chant et le fredonnement agrémentent les échanges avec son bébé tout en stimulant son langage. Les soins corporels de l’enfant occupent la plus grande partie de l’horaire d’une journée, il est donc facile d’utiliser ces moments pour introduire des comptines et des jeux musicaux dans sa routine. En plus de l’amuser et de le réconforter, les moments musicaux servent aussi de repères temporels.

En chantant avec son enfant, nous lui transmettons une esthétique. Une comptine musicale, c'est à la fois une mélodie, un texte qui va avec cette mélodie, des rythmes, une interprétation, une couleur de voix… Lorsque nous chantons avec les enfants, nous les accompagnons dans leurs découvertes sonores et musicales. 

Les comptines à mimer sont un exercice remarquable d'imitation. L'enfant interférera directement avec la comptine et se fera une joie de reproduire les mouvements visualisés au son d'une chanson. 

Grâce à la diversité des techniques vocales utilisées et grâce à cette utilisation particulière du langage, nous leur offrons la possibilité d'être eux-mêmes créateurs.

Les comptines: une préparation à la lecture



Choisissez des comptines qui stimulent l'imagination et la curiosité du petit, tout en lui présentant de nouveaux mots de vocabulaire. Les comptines peux être une manière simple d'enrichir son vocabulaire et ainsi apprendre les animaux de la ferme ou apprendre les couleurs.

A ce titre, les comptines éducatives sous-titrées sont parfaites pour la préparation à la lecture. Le fait de réciter des comptines familiarise aussi les bébés avec le rythme de la parole et l'intonation, également avec la structure grammaticale de la langue. En effet, dans les comptines, on exagère souvent l'intonation en comparaison avec la langue de tous les jours.

Il est aussi possible de changer d’intonation pour souligner certains mots ou certaines expressions. Amusez-vous à chanter une même comptine comme « Dans la forêt lointaine ». plusieurs fois, en mettant l’accent sur différents mots.

L'enfant va au fil des comptines apprendre à reconnaître les maigres différences qu'il peut y avoir entre deux mots : "coucou " et "hibou". Et lorsqu'il commencera à connaitre une comptine sur le bout des doigts, chantez lui le début et il prendra un joyeux plaisir à terminer tout seul.

Chanter des comptines est un excellent travail d'articulation. Les parents jouent ainsi un rôle primordial aux côtés de leur enfant en corrigeant auprès de lui ses erreurs d'articulation et en lui expliquant le sens des mots et de l'histoire chantée.


Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...