Alouette gentille alouette




Alouette gentille alouette et autres comptines classiques pour chanter en s'amusant. Article intéressant après cette vidéo: connaissez-vous l'impact de la musique sur le développement des tout-petits?



Le saviez-vous?


L'impact de la musique sur le développement des tout-petits


PEU IMPORTE LEUR ÂGE, LA MUSIQUE FAIT PARTIE INTÉGRANTE DE LA VIE DES ENFANTS. PLUS ILS Y SONT EXPOSÉS ET MEILLEUR EST LEUR DÉVELOPPEMENT GLOBAL.


Julia, 2 ans, est-elle trop jeune pour commencer à apprendre la musique? Est-ce que Noah, 5 mois, peut trouver un intérêt à écouter des chansons?

Dès avant sa naissance et durant ses premières années, le bébé s’amuse à ressentir, à découvrir et à faire des sons. L’exploration des bruits, des sons et de la musique représente les fondements d’une communication future avec ses parents et les personnes de son entourage. À deux ans, il est généralement trop tôt pour « apprendre » la musique (solfège, figures rythmiques, etc.). Cependant, il est souhaitable d’utiliser chaque occasion pour créer un moment privilégié avec son enfant et ainsi favoriser une bonne communication et un lien d’attachement parent/enfant.


Les bienfaits de la musique chez l'enfant


Les bienfaits de l’intégration de la musique dans le quotidien de l’enfant sont nombreux. L’éveil aux sons et à la musique contribue à la détente, à l’écoute, à la coordination motrice, aux habiletés intellectuelles et au développement du langage verbal, social et affectif. Que demander de plus! Un enfant ayant été en contact avec la musique, et donc stimulé par elle pendant sa tendre enfance, aura plus de facilité à s’adapter à son environnement au moment de son entrée à l’école, puisque son écoute, sa concentration et sa curiosité auront été sollicitées.

Pas besoin d’être musicien, de jouer des sonates de Beethoven ou de chanter des airs d’une complexité démesurée à notre enfant pour inclure la musique dans notre relation avec lui. Pour le bébé, le simple fait d’entendre la voix de maman lui fredonner une berceuse ou celle de papa murmurer avec douceur des phrases simples et des mots d’amour l’apaise et le rassure. Plus que la musique enregistrée ou les instruments élaborés, la voix humaine est l’élément pour lequel le jeune enfant démontre le plus grand intérêt.


L'importance de la voix: Les chansons et comptines


Les soins de base de l’enfant occupent la plus grande partie de l’horaire d’une journée, il est donc facile d’utiliser ces moments pour introduire des comptines et des jeux musicaux dans sa routine. En plus de l’amuser et de le réconforter, les moments musicaux servent aussi de repères temporels. Voici quelques exemples de situations quotidiennes propices pour chanter à votre enfant :
  • Lors du lever et du coucher;
  • Lors du lavage des mains;
  • Lors du changement de couche;
  • Lorsque le boire est donné dans les bras;
  • Lorsqu’on mouche le nez;
  • Lorsqu’on se prépare pour un repas;
  • Lorsqu’on berce l’enfant.

Laissez-vous guider par votre enfant. Vous comprendrez rapidement si la durée de l’activité musicale est trop longue ou trop courte puisque celle-ci repose sur l’intérêt que manifeste votre enfant. Choisissez des comptines qui stimulent l’imagination et la curiosité du petit tout en lui présentant de nouveaux mots de vocabulaire. Ces chansons devraient aussi l’amener à penser, travailler sa mémoire, utiliser des gestes et comprendre de nouveaux concepts.


La pertinence des objets sonores en bas âge


Bien que les objets sonores et les instruments de musique ne soient pas indispensables, surtout durant les premières années de vie du bébé, ils contribuent tout de même de belle façon à améliorer les perceptions et les habiletés auditives et expressives de l’enfant. Que ce soit avec son corps, avec des objets de la maison, les sons du quotidien, des jouets musicaux du commerce ou encore avec de petits instruments de musique, l’enfant participe en grande partie, lui-même, à son éveil musical.

Dès sa naissance, l’enfant utilise son corps comme instrument de musique, il émet des sons. Vers 18 mois, il aura appris à taper des mains et s’intéressera au rythme. Il pourra aussi imiter des bruits d’animaux, de voiture et d’objets qu’il connaît. Puis vient une période où tout est prétexte au jeu et à l’exploration. Si l’enfant se sent en sécurité, il découvrira avec plaisir les objets de son environnement avec lesquels il peut produire des sons. Une petite casserole, une feuille de papier, une bouteille de plastique, une cuillère de bois, un trousseau de clés… Le petit utilisera ces objets de différentes façons afin de découvrir les sons qu’il peut en tirer. Ce sont ses premières explorations musicales autonomes. En mettant divers objets à la disposition du petit (choisissez ceux qui requièrent une participation directe de l’enfant), vous lui permettrez d’établir une relation de cause à effet (je fais tel geste : j’entends tel son) et de raffiner, entre autres, ses capacités motrices. 

L’adulte présent et conscient de son environnement peut facilement faire remarquer à l’enfant les sons du quotidien : la bouilloire qui siffle, une fermeture éclair qui glisse, le climatiseur qui se met en marche; à l’extérieur, l’oiseau qui chante ou le bruit de moteur du véhicule qui passe dans la rue. Naturellement curieux, l’enfant porte attention à son environnement et développe son sens de l’écoute, aspect essentiel qui lui sera fort utile dans ses apprentissages et à son entrée à l’école.

Les enfants peuvent aussi éprouver un grand intérêt pour les jouets commerciaux, mais ceux-ci ne devraient pas représenter la totalité des objets d’éveil sonore offerts au bébé. Parmi ces jouets, recherchez ceux qui produisent des sons de manière mécanique (en pressant, en agitant ou en glissant, par exemple). Pour établir votre choix, l’équilibre est encore la meilleure chose : quelques objets du quotidien, quelques jouets sonores du commerce et quelques instruments de musique représentent un bel ensemble. Visez aussi la qualité et la diversité plutôt que l’abondance.

Les instruments de musique traditionnels peuvent constituer un beau complément à tout ce que nous avons mentionné jusqu’à maintenant. Loin d’être essentiels, ces instruments permettent à l’enfant d’entendre des sons plus musicaux et inhabituels. Les instruments de musique à privilégier sont les petites percussions, de dimension à pouvoir être manipulées par les enfants (grelots, maracas, tambour, blocs sablés), les instruments sécuritaires (évitez les trop petits objets) et maniables. 


Amusez-vous et prenez plaisir à chanter et à faire de la musique avec vos enfants!

Source de l'article: Maman pour la vie


Si vous avez apprécié cet comptine pour enfant, merci de laisser un commentaire.


1 commentaire:

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...