Une poule sur un mur


Une poule sur un mur suivie de 35 minutes de comptines et chansons avec notamment au programme: Une poule sur un mur, c'était une petite fille, un canard a dit à sa cane, Jean de la lune, une araignée sur le plancher, pomme pêche poire abricot, ils étaient 5 dans le nid, les petits poissons dans l'eau, compère qu'as-tu vu, dans la forêt lointaine, pirouette cacahuète, promenons-vous dans les bois, pomme de reinette et pomme d'api, ah le crocodiles, tête épaules genoux et pieds, c'est la baleine, vieux Mac Donald a une ferme, en passant par la lorraine

A la suite de la vidéo, la première série de conseils destinés aux parents de jeunes enfants.


Le saviez-vous?


Cette fois-ci, la rubrique le saviez-vous se penche sur une série d’interrogations auxquels chaque parent s'est vu y être confronté au moins une fois. Nous allons tenter d'y répondre. 

Voici la série n°1 qui en comporte 4 au total:

  • Est-il normal de regretter sa liberté quand on devient maman ?

Oui, c’est parfaitement normal de regretter sa liberté passée, votre vie a été bouleversée depuis l’arrivée de bébé. Lorsque l’on devient maman, on a parfois l’impression de perdre un peu contrôle, de manquer de temps, de ne pas être assez aidée, préparée, de ne pas avoir suffisamment d’argent ou d’avoir besoin d’un soutien pour gérer ses émotions et s’en sortir avec bébé. On se sent parfois piégée, on en a marre, on est parfois susceptible, facilement irritable voire rapidement soupe au lait. 
Si cela peut vous rassurer, de nombreuses mamans traversent la même phase que vous, et c’est un sentiment surmontable. 

Il est important de faire l'exercice suivant et essayer de savoir ce qui vous manque comparée à votre vie d’avant. Prenez un papier et un crayon et faites une liste. 

Soyez très précise, regrettez-vous le temps passé avec vos amis ? Ou de veiller tard ? Sortir ? 
Notez tout ce qui vous passe par la tête. Plus votre liste sera complète, plus il vous sera facile de déterminer précisément ce que vous ressentez. 
Une fois votre liste terminée, passez en revue chacun de ses éléments avec votre partenaire ou avec un ami proche. Essayez de trouver un moyen de réintégrer une ou deux choses dans votre quotidien et réorganisez votre emploi du temps. Avoir un bébé ne signifie pas abandonner toutes les choses que vous aimez. Il est également important de prendre soin de soi. 
Si vous ne parvenez toujours pas à retrouver votre équilibre, parlez-en à d’autres mamans.Vous découvrirez probablement qu’elles ressentent la même chose que vous, et le fait de savoir que vous n’êtes pas seule peut vous aider à trouver vos repères dans cette nouvelle vie. 
Peut-être êtes-vous simplement très fatiguée et que cela vous rend irritable. Le manque de sommeil et l’arrivée d’un nouveau-né sont souvent le cocktail d’une possible irritation. Le manque de nuits de sommeil réparatrices peut vous rendre, vous et votre partenaire, irritables et énervés. Patience, vos nuits seront plus reposantes au fur et à mesure que votre enfant grandira. 

Si vous ne vous sentez pas au mieux de votre forme depuis quelques semaines, et que rien en semble vous remonter le moral, parlez-en à une puéricultrice ou à votre médecin. Vous faites peut-être partie de ces mamans victimes de dépression post-partum. Si vous pensez souffrir de dépression, il est important que vous soyez aidée. 


  • Est-ce normal que mon bébé naisse avec un crâne en forme de pain de sucre ?

Oui, c’est même fréquent. Le bassin est une sorte de tube qui est plus étroit que le diamètre de la tête. 

Lors de l’accouchement, au moment où la tête du bébé passe dans le bassin, les os de son crâne se superposent de façon à faciliter le passage… et la tête s’allonge naturellement. Plus le bébé a la tête fléchie, moins celle-ci aura tendance à se déformer car la flexion facilite le passage. Si le menton est trop levé, en revanche, l’étirement de la tête est nécessaire. Il arrive aussi que le gynécologue-obstétricien ait recours aux ventouses, pour aider le bébé à sortir. Or ces instruments ont aussi tendance à déformer la tête du bébé. C’est le cas également des forceps, mais dans une moindre mesure. Le plus souvent, tout revient à la normale spontanément, la tête retrouvant une forme classique en quelques semaines. Dans la situation contraire, il peut être intéressant de consulter un ostéopathe.

  • Est-ce normal si bébé se déplace à quatre pattes à reculons ?

Oui. Quand votre bébé commence à apprendre à marcher à quatre pattes, il le fait de la façon la plus simple pour lui. Votre bébé se sent peut-être plus stable sur ses bras que sur ses jambes et, par conséquent il pousse ou ramène son corps vers l’arrière. C’est le cas de nombreux bébés, et cela ne veut pas dire que votre enfant a un retard dans son développement. 

Cela ne dérange pas votre bébé de se déplacer à reculons du moment qu’il peut aller là où il veut. Il finira par se déplacer seul vers l’avant quand ses jambes seront plus « solides ». 
Vous voulez encourager votre bébé à se déplacer vers l’avant ? Placez son jouet préféré devant lui, hors de sa portée. Il se peut qu’il s’énerve un peu au début mais laissez-le essayer d’attraper son jouet sans l’aider. Cela renforcera les muscles dont il a besoin pour se déplacer vers l‘avant. 
Ne vous inquiétez pas si votre bébé ne se déplace jamais à quatre pattes vers l’avant, ni à quatre pattes tout court. L’important est qu’il soit mobile, peu importe la façon dont il s’y prend pour y arriver. Si votre enfant est né prématurément (avant 37 semaines de grossesse), il mettra peut-être plus de temps que les enfants nés à terme pour atteindre ces étapes.

  • Est-il normal que mon bébé ne tête que quelques minutes ?

Oui. Votre tout-petit préfère simplement « grignoter ». Il se peut qu’il tète une minute ou deux, fasse une pause, puis revienne boire un petit peu. Certains bébés tètent régulièrement et de façon prévisible. Mais ce n’est pas le cas de tous, surtout durant leurs premières semaines et premiers mois de vie. 

Si votre bébé est en bonne santé, prend du poids et semble satisfait après la plupart de ses tétées, vous pouvez alors être sûre qu’il reçoit ce dont il a besoin. 

Pour vous assurer que votre bébé est rassasié, offrez-lui souvent le sein. Observez aussi les indices qui indiquent qu’il a faim : sa bouche s’ouvre et se ferme ou il fait des bruits de succion en ouvrant les yeux ou en tournant la tête vers vous. 

Si votre bébé s’endort à votre sein au bout de quelques minutes à peine, réveillez-le pour qu’il poursuive sa tétée. Chatouillez-lui doucement les pieds ou soufflez sur son visage pour le garder éveillé et l’encourager à téter. 

Il peut aussi être bon de vérifier la manière dont votre bébé prend votre sein. Peut-être ne tète-t-il que quelques minutes parce qu’il a du mal à boire. Vérifiez qu’il ouvre grand la bouche et prend une bonne partie du sein dans sa bouche. Votre bébé doit avoir l’air apaisé, serein lorsqu’il tète et vous devez également vous sentir bien. 

Si vous vous inquiétez de savoir si votre bébé prend suffisamment de lait, sachez que votre pédiatre surveillera son poids au cours de ses premières semaines. La plupart des bébés commencent par perdre du poids, mais recommencent ensuite à en prendre trois à cinq jours après leur naissance. 

Si vous souhaitez des conseils supplémentaires sur l’allaitement, parlez-en à votre sage-femme ou à une spécialiste de l’allaitement.


Si vous avez apprécié cet article et cette vidéo, merci de laisser un commentaire.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...